FERGESSEN "LA MELANCOLIE"

05 janvier 2018 - 246 vues

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Découvrez le groupe déodatien Fergessen 

NOUVEL ALBUM “L’ETE”, sortie le 22 janvier 2018.

« L’ETE », L’AUDACE « FRENCH POP » DE FERGESSEN

   Deux voix qui se marient idéalement sur des mots inspirés et des mélodies lumineuses…

Beats électro, basses synthétiques, plume soignée, directe, décomplexée, FERGESSEN fait peau neuve et donne naissance à une pop « Made in France », aux vertus énergisantes.

« En quête permanente d’intensité, dans ce qu’ils ont à dire et ce qu’ils donnent à entendre », David et Michaëla cultivent en tandem, depuis 2012, le don de « tenir une scène ». C’est ainsi qu’ils embarquent, à travers plus de 150 concerts donnés aux quatre coins de l’Hexagone et jusqu’en Chine, un public toujours plus nombreux à peupler les salles où ils se produisent.

De leurs concerts, on sort détrempé, comme eux, et boosté au maximum. Parce qu’ils ont cette énergie démentielle, qui fait qu’ils se régénèrent à mesure qu’on se libère… « C’est un fait, on se sent orphelin, dès que le spectacle se termine. » [LA VOIX DE L’AIN]

 
« L’ETE », TOUT UN SYMBOLE A PLUS D’UN TITRE

   « Il s’appellera L’ETE, et ce sera un album ensoleillé, à notre manière. » Ce sont les mots que FERGESSEN choisit, au printemps 2017, pour présenter le titre de son 3e album à venir aux 363 « Kissbankers » qui, conquis par « Old is Beautiful » et « Tu veux la guerre », les deux premiers extraits dévoilés en live, prennent part à leurs côtés à la production de ce disque, sur la plateforme : Kiss Kiss Bank Bank.

Composé et réalisé sous la direction d’Antoine ESSERTIER, découvreur de Vianney, Boulevard des Airs, DARAN, ce nouvel album marque un tournant significatif pour le groupe. Il est le fruit d’une belle maturation et de virages assumés.

   « Il y aura des Faces A, des Faces B, des inclassables. Pour garder 10 titres, il aura fallu en écrire plus de 30, et s’y consacrer pleinement, pendant deux ans ». Sur ce disque, se côtoient notamment une « Mélancolie » spectrale, un stroboscopique « Tu veux la guerre », un « Tangerine » fragile, féminin ou encore « Old is Beautiful », hymne décomplexé au bon goût d’électro-blues. En anglais, en français, les paroles disent nos temps modernes et appellent à refuser le fatalisme ambiant.

FERGESSEN nous rappelle qu’au-dessus des nuages, « L’ETE » ne s’arrête jamais…

L’image contient peut-être : texte

 http://www.fergessen.fr

 http://webdoc.fergessen.fr/videos/montages/stdie.mp4