Covid-19 : les Vosgiens au rendez-vous des tests


30 juillet 2020

Alors que les indicateurs de retour au vert marquent une accalmie dans la circulation du virus dans les Vosges, la grande campagne de dépistage organisée cette semaine par la préfecture et l’Agence régionale de santé a été une réussite en termes de fréquentation.

Pour connaître les résultats, il faudra encore attendre un peu.

Un petit tour à Saint-Dié-des-Vosges ce jeudi et c’en est fini de la grande vague de tests PCR qui a parcouru le département tout au long de la semaine.

S’il faudra encore attendre quelques jours pour connaître les résultats définitifs des prélèvements (pour le moment, un seul cas a été détecté lors du rassemblement à Mirecourt), du côté de l’Agence régionale de santé (ARS) et des services préfectoraux à l’initiative de ces rendez-vous, on peut déjà se réjouir de la bonne fréquentation.

Au total, ce sont près de 2 200 Vosgiennes et Vosgiens qui auront été testés en une semaine au cours des six dépistages gratuits et accessibles sans ordonnance.

( 349 personnes à Mirecourt , 212 à Gérardmer , 480 à Épinal , 440 à Remiremont , 307 à La Bresse et plus de 400 à Saint-Dié-des-Vosges).

Un retour à la normale plus rapide que prévu

Autre élément de satisfaction pour les autorités sanitaires, les indicateurs qui, après avoir flirté avec l’orange, semblent revenir à la normale plus rapidement que prévu.

Après le pic rencontré en fin de semaine dernière en raison des deux foyers épidémiques découverts à Mattaincourt et près de Saint-Nabord , la situation évolue favorablement.

Le taux d’incidence (nombre de cas positifs pour 100 000 habitants) calculé sur sept jours glissants (après être monté à 20) est désormais de 10,3.

Quant au taux de positivité, après avoir été de 4 %, il est aujourd’hui de 1,2 %. La prise de conscience générale des habitants qui semblent respecter le port du masque n’est pas étrangère à cette stabilité retrouvée.

Pour autant, les craintes d’une seconde vague ne sont pas totalement dissipées et il convient de poursuivre les efforts en matière de gestes barrières.

(Source Vosges Matin)