Coronavirus : 123 nouveaux cas dans la région, dont 3 dans les Vosges


12 mars 2020 - 263 vues

Chaque jour, l'Agence Régionale de Santé (ARS) dresse un bilan pour suivre l'évolution de la maladie. Pour l'heure, l'épidémie de coronavirus continue de se propager, pour atteindre 587 cas confirmés dans le Grand Est, dont 31 dans les Vosges.

Comme le précisait l'ARS dans son communiqué ce mercredi soir : la plupart des cas confirmés ces derniers jours sont reliés à la Semaine de Carême de l’Eglise La Porte Ouverte Chrétienne de Bourtzwiller (Haut-Rhin).

Ainsi selon les derniers bilans, "quatre nouveaux décès ont été constatés ce jour, ce qui porte à 9 le total des décès pour le Grand Est.

Les trois patients décédés ce jour, respectivement âgés de 89 ans, de 73 ans et de 92 ans, étaient originaires du Bas-Rhin. 

Un patient âgé de 38 ans, originaire de la Marne, est également décédé."

Rapellons toute fois qu'il n'est pas nécessaire de s'affoler, la maladie étant surtout dangereuse pour les personnes présentant déjà des fragilités : personnes âgées, personnes diabétiques ou souffrant de maladies respiratoires chroniques notamment.

Malgré tout, des mesures de précaution s'imposent pour tenter d'enrayer la propagation du Covid 19 : 

  • Se laver très régulièrement les mains avec du savon,
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir,
  • Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter,
  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades.

En cas de doute, il est demandé de rester chez soi, de contacter le 15 et de ne pas se rendre chez son médecin traitant.

L'ARS rappelle également que lorsqu'un cas de coronavirus est confirmé, la plupart des patients sont pris en charge en ambulatoire (c'est notamment ce qui se passe dans le Haut-Rhin où la maladie est très présente) : "la très grande majorité des formes de cette maladie étant bénignes (80% des cas), une évolution des prises en charge et de suivi à domicile est possible pour les personnes ne présentant pas de forme sévère et pas de facteurs de risques particuliers, évitant ainsi une hospitalisation systématique."